Chaque prière possède ses particularités et exigences si l’on veut en tirer le meilleur profit possible. Pour en jouir pleinement, il faut faire certaines prières à l’aube, d’autres au crépuscule et d’autres encore au milieu de la nuit. La prière du Tarawih, une prière instaurée et recommandée par le prophète Mohamed (alayhi salat wa salam) se pratique durant la période du ramadan. Que représente réellement le Tarawih et comment se pratique-t-il ? Cet article vous apporte plus de détails dessus.

Le Tarawih, c’est quoi ?

Les tarawih représentent des prières nocturnes exécutées entre la prière de l’Ishâ et celle du Fajr. Ils commencent la veille du premier jour du mois de ramadan. Ils se font en petites séquences appelées Rakaa. Les Rakaa se font par paire, et leur nombre total se trouve souvent entre 11 et 45 selon les traditions. Il faut aussi dire que l’Islam ne fixe pas un nombre maximum pour les rakaa. Chez les sunnites par exemple, pour réaliser un bon mois de tarawih, il faut essayer de réciter le coran pendant ces prières (khatm). Pas réciter le coran en un jour, mais essayer de réciter un trentième du coran à chaque fois qu’on réalise une prière du tarawih… Le coran comporte trente subdivisions, alors quelqu’un qui s’y met rigoureusement finira de le réciter en même temps que les prières du tarawih.

Petite note d’histoire sur la prière du Tarawih

Se référant aux avis du sunnisme, les prières du tarawih étaient établies par Mahomet lui-même. Premier dirigeant de ces prières, le prophète Mohamed (alayhi salat wa salam) ne les fit qu’occasionnellement pour qu’elles ne deviennent pas une obligation pour les fidèles. Après sa mort, le tour vint à Abu Bakr de prendre la relève. Ce dernier ne fit pas de prière du tarawih durant ses deux années de califat. Le calife qui suit, Omar ibn al-Khattab, réinstaura ces prières de la même manière qu’elles se faisaient au temps du prophète Mohamed (alayhi salat wa salam), avec 20 unités. Il envoya ensuite une lettre à toutes les villes de possession musulmane pour rendre formelle la pratique des prières du Tarawih pendant le mois du ramadan.

Les mérites de la prière du tarawih

La prière du Tarawih se fait uniquement dans le mois du ramadan et possède ses propres bienfaits. Elle peut faire office de récompense puisque le prophète Muhammad (alayhi salat wa salam) lui-même affirme ceci : « Il y a une nuit dans ce mois dont la valeur excède celle d’un millier de mois ; Allah a enjoint les musulmans à formuler une prière supplémentaire dans les nuits de ce mois. Si une personne accomplit un acte surérogatoire par sa propre volonté dans ce mois, il doit s’attendre à recevoir la récompense d’un acte obligatoire accompli durant d’autres mois… » (hadith rapporté par Mishkat).

Elle possède aussi une faculté d’absolution de péchés. Le prophète accompagne cette théorie en affirmant : « Quiconque veille les nuits de Ramadan en prière avec une foi sincère en espérant la rétribution d’Allah se verra pardonner ses péchés antérieurs. » (rapporté par Boukhari Mouslim).

Comment accomplir la prière du tarawih ?

Il faut savoir que le nombre de rakaa à faire durant la prière du tarawih varie beaucoup selon la tradition et selon les zones. Chez les sunnites, il faut faire la prière en onze unités. Après, il y en a qui font 20, 36 ou encore 45 unités. Cela provient du fait qu’il n’existe aucun hadith qui exige tel ou tel autre nombre de rakaa.

Les dispositions pratiques

Il faut savoir que les prières du tarawih exigent une certaine dose de piété durant toute la période où l’on les pratique. Il faut aussi faire preuve d’une grande concentration et ne pas se précipiter. Les prières du tarawih peuvent se pratiquer à la mosquée ou à la maison, mais toujours en groupe. Les femmes peuvent s’y rendre à condition de ne pas attirer tous les regards sur elles (s’habiller pudiquement et ne pas mettre de parfum).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.